23
sept-2015

Préparer son voyage vélo avec des enfants

Chacun son confort, son style et son budget. Dans cet article, notre but n’est évidemment pas d’imposer une tendance, mais de vous faire part de notre retour d’expériences suite à différentes contraintes de voyage pensées ou rencontrées.

Certains aléas ne se maîtrisent pas, d’autres peuvent seulement être anticipés :

LE CLIMAT

Nous sommes entièrement tributaires des aléas climatiques comme la pluie, le vent, la chaleur, le froid, parfois le verglas ou la neige (mais plus rarement pour notre part). Le nombre, la durée des étapes ainsi que le poids du chargement en sera directement impacté. Le moral sera aussi mis à rude épreuve à certains moments. Il vaut mieux sauter une étape ou revoir à la baisse les distances plutôt que tenter et regretter.

LA TOPOLOGIE DES LIEUX

Suivant les régions, des particularités peuvent influencer les étapes. Par exemple, un vent dominant Nord/Sud favorisera le choix du sens de l’itinéraire, le relief aussi est à prendre en compte, les zones sans point de ravitaillement, surtout pour l’eau, les orages en deuxième partie de journée dans certaines régions, les parties sans ombre en période estival, favoriseront un départ très matinal, etc…

LA PERIODE

Chacune à ses avantages et inconvénients. Suivant celle retenue, le voyage ne se planifiera pas de la même façon, surtout sur le plan hébergement.
Le voyageur à la nuitée (comme l’est le plus souvent le cycliste itinérant) aura plus ou moins de difficultés à trouver un hébergement pendant la période estivale (juillet/août). En général, il ne reste que les hôtels et gîtes plus coûteux et surtout nécessitant une réservation. La difficulté est d’autant plus présente dans les régions très touristiques (bord de mers, océans, lacs et rivières). Le replis reste la tente, assurant un abri certain mais un confort plus sommaire.
L’abord des stations touristiques augmente le nombre de cyclistes sur les pistes aménagées, il ne faudra pas manquer de calme et être très vigilant.

MECANIQUE

Crainte de nombreux cyclistes, surtout sur les longues distances, la casse mécanique peut changer la tournure du voyage ! On ne parle pas de la crevaison ou de la casse d’un rayon. Ça peut être un axe de pédalier, une soudure du cadre, la patte du dérailleur, la chaîne cassée ou un problème de frein, entre autres.
C’est pour ceci qu’il est primordial d’entretenir régulièrement votre équipement, remplacer les pièces d’usure et ménager votre monture !
Suivant le lieu et le moment où la panne se déclare, il n’y a pas forcément de réparateur vélo. Au minimum, prenez une trousse à outils adéquate. Petit article en cours de rédaction :)

ACCIDENTS ET SANTE

Il n’y a pas de limite d’age pour faire du vélo, il faut adapter son itinéraire à sa condition physique. L’accident est si vite arrivé et tellement bête parfois, qu’il ne faut pas oublier les règles de base : s’hydrater pour éviter les tendinites et les courbatures, s’alimenter correctement, se protéger du soleil et du froid, ne pas faire d’efforts soudains, prévoir une trousse à pharmacie de base.
Si vous avez un doute, n’hésitez pas à faire un check chez le médecin et le dentiste (et oui, un mal de dent peut aussi impacter le reste du corps).
D’autres facteurs à prendre en compte sont les autres usagers de la route. N’oubliez pas que vous devez respecter le code de la route et les règles de bon sens ! ça peut paraître évident mais…
Soyez un maximum vigilant et visible sur les routes partagées, certains automobilistes roulent vite et mal surtout sur les petites routes peut fréquentées, nous l’avons consaté !

LA FAMILLE

Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas une contrainte en elle-même ! Toutefois, il est certain que cela doit être considéré lors de votre choix d’itinéraire, au niveau du budget et des fois aussi sur votre moral. Mais rassurez-vous, c’est juste une histoire d’organisation ! 

Par expérience : plus les bambins sont petits, moins le voyage est contrôlé à l’avance, et plus vous devrez anticiper l’imprévu au maximum ! Le poids et le volume du chargement en sera également impacté. Vous devrez prévoir des pauses très souvent et limiter les distances. Les équipements annexes des vélos (barre de traction ou remorque enfant) seront choisi en conséquence. Ne vous inquiétez pas les journées défilent, et même les tracés linéaires passent très vite, tout est à découvrir pour eux !

Plus les enfants sont grands, plus vous devrez les impliquer dans la préparation et le déroulement du voyage. Ils auront besoin de divertissement et d’occupation au fil des heures, un fil conducteur pourra être mis en place durant le voyage  : les animaux, la nature, les villages par exemple.

Suivant leur degré d’autonomie, équipez les de sacoches ou porte-bagages avec leurs effets personnels (restons légers quand même !), ça les responsabilisera. Les kids ont une capacité d’adaptation et de récupération extraordinaire, le tout est de ne pas les dégoûter dès les premiers kilomètres. L’astuce en cas de coup de mou : organisez un challenge et laissez les gagner pour les remotiver 😉

La famille n’est pas un frein au voyage à vélo, juste un moment de partage simple et constructeur ! 

 

 

0

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Commenter cet article


Cliquez sur la forme pour faire défiler

 

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec