05
août-2015

Lézinnes (89) > Montbard (21) – Canal de Bourgogne à vélo

Après un petit-déjeuner copieux avec les cyclistes rencontrés la veille, reste les affaires à plier et à s’équiper. Le temps gris n’entame pas la bonne humeur de notre tribu partie pour longer le canal de Bourgogne jusqu’à Dijon !

Mardi 28 juillet, la pluie a continué de tomber une bonne partie de la nuit. Bonne nouvelle : celle-ci s’avère étanche !

Des gouttes fines nous tiennent compagnie sur les premiers kilomètres puis très vite, de timides éclaircies apparaissent. Manon peut donc remonter à nouveau sur son vélo et laisser Hugo profiter de son palais en solo ! Celui-ci ne cache d’ailleurs pas du tout sa joie !

Le chemin de halage est très roulant sur 30 km puis stabilisé avec de l’herbe sur la partie centrale. Nous apprécions l‘environnement verdoyant qui offre un panel de verts somptueux. Ici le canal est particulièrement sauvage et l’eau limpide. Si si vérifiez par vous-même avec les photos glissées ci-dessous !

Les fleurs et les roseaux se sont installés sur les berges, et complètent ce paysage de carte postale.

Le canal serpente entre les plateaux calcaires du Tonnerrois d’où l’on extrait la fameuse pierre blanche de Bourgogne (à l’opposé de notre pierre de lave auvergnate !). En observant les vestiges de certaines carrières, le bruit des outils des tailleurs de pierre semblent encore perceptibles.

Nous marquons une halte pour visiter la Forge de Buffon, avant de filer au camping Les Treilles, un 3 étoiles situé à Montbard, où une jeune souriante et dynamique malgré une main blessée nous accueille ! Ce camping municipal est beaucoup plus vaste que celui d’hier, bien équipé avec une cabine spéciale pour les bébés. Pipou s’en est donné à cœur joie dans sa baignoire !

Nous installons le campement et sommes rapidement rejoints par la famille de 5 cyclotouristes rencontrée la veille. Grands et petits semblent contents de se retrouver et de partager leurs impressions du jour, tout en assistant au défilé de nombreux passionnés du vélo ! Sans oublier d’échanger leurs tuyaux pour se protéger des intempéries, car oui les sacs poubelle pour enrouler les affaires ça reste du dépannage !

Nous passons notre dîner à souffler aux enfants qu’ils feraient mieux de regarder leur assiette que les troues dans la haie qui nous sépare des voisins 😉

Une étape qui nous a particulièrement séduit de part la beauté de son décor naturel et les rencontres avec quelques animaux, dont un oiseau en train d’apprendre à voler !

Distance : 46,17 km
Durée : 7h avec 1h30 de pause à Buffon
Coup de cœur : difficile de sélectionner un tronçon de cette journée, tellement l’ensemble nous a séduit !

Plus de photos sur Instagram : graines_de_baroudeurs et Facebook : Graines de baroudeurs

0

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Commenter cet article


Cliquez sur la forme pour faire défiler