19
sept-2015

La Transvolcanique 2015 #1

Après une première participation il y a 13 ans, nous chargeons ce samedi 12 septembre nos VTT pour participer à la 26ème Transvolcanique. Sur la route qui mène à Blanzat, les nuages noircissent à vue d’œil. Il est 8h et déjà des éclairs déchirent le ciel à l’arrière de la Chaîne des puys. La journée s’annonce humide mais il en faudra plus pour arrêter Papou et ses 2 copains baroudeurs !

Sur place, les bénévoles s’activent : nous récupérons nos dossards et déposons nos sacs pour un transfert vers l’hôtel de ce soir. La machine est rodée mais toujours aussi efficace face aux flux de voitures et vélos. Ce week-end, 1 600 participants circuleront sur le tracé !

Les jambes fourmillent d’impatience et dans un clic clic (on fait bien les bruitages non ?!) de pédales automatiques, c’est le départ !

Après seulement quelques kilomètres, les orages sont là, les imperméables n’y feront rien, c’est un déluge d’eau, seules les traversées de forêts freinent la pluie. Les chemins se transforment en torrents d’eau et de boue. Seul répit : les ravitaillements copieux qui nous réchauffent et requinquent pour affronter le relief et le froid.

14H30 : enfin le repas qui, après 15 minutes d’attente dehors à grelotter mais toujours dans la bonne humeur, nous offre réconfort et un petit coin au sec. Ce sera dur, mais alors vraiment dur de repartir et surtout mouillé !

16h30 : la pluie se calme enfin pour laisser place au brouillard, vivement les prochaines cotes pour réchauffer les machines… On a bien fait de prendre notre temps à table, car les nuages se dégagent à partir de Pessade, offrant un magnifique spectacle. D’un côté sur la Chaîne des puys et de l’autre, sur la montée vers le col de la Croix-Morand.

Derniers kilomètres d’ascension et de descente sur un tracé rapide et joueur entre pâturages, ruisseaux, forêt de conifères et de feuillus. Nos 3 vélos se lâchent, les fourches, freins et avant-bras sont mis à rudes épreuves, mais l’arrivée au Mont-Dore est déjà là. Juste le temps de repérer l’hôtel où nos bagages nous attendent, et nous filons à la Bourboule.

19h15 : le compteur totalise 105 km grâce à une petite escapade sur le tracé retour… Un grand moment d’orientation, pour une fois on ne pourra pas dire que c’est la faute des femmes !

Les vélos sont lavés et rangés, c‘est à présent au tour des pilotes de passer à la douche et d’enfiler des vêtements sec. Un bon repas et une bonne nuit seront réparateurs !

La deuxième journée sur la Transvolcanique : à suivre demain 😉

0

 goûts / Un commentaire
Partager cet article:
  1. La Transvolcanique 2015 #2 | Graines de Baroudeurs /

    […] La Transvolcanique 2015 #1 […]

Commenter cet article


Cliquez sur la forme pour faire défiler